polisea

navegando en mares no nacidos

polisea header image 2

J’ai vu tous les soleils

June 26th, 2008 · 1 Comment


kperusita

Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire
J’ai vu tous les soleils y venir se mirer
S’y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire

À l’ombre des oiseaux c’est l’océan troublé
Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent
L’été taille la nue au tablier des anges
Le ciel n’est jamais bleu comme il l’est sur les blés

Les vents chassent en vain les chagrins de l’azur
Tes yeux plus clairs que lui lorsqu’une larme y luit
Tes yeux rendent jaloux le ciel d’après la pluie
Le verre n’est jamais si bleu qu’à sa brisure

(…)
Louis Aragon
Les yeux d’Elsa

Tags: Close · Culture

1 response so far ↓

  • 1 Awen // Jun 26, 2008 at 11:14 am

    Desde que me metí en los temas dadaistas, Aragon fue de sus poetas de los que más me interesaron… y este poema, lo más conocido de él, una delicia que rezuma amor por su mujer. Que envidia!

Leave a Comment